La visite d’Arebona

Cette intervention est différente de celle en classe, les notions théoriques sont mises en pratique au moyen de démonstrations. Elle peut compléter le programme scolaire ou l’intervention en classe des Ambiani.

  • Le chaland gallo-romain « Abugnata » : Abugnata est la reconstitution de l’embarcation fluviale gallo-romaine trouvée dans la vallée de la Somme au XIXème siècle. Avec elle, les élèves aborderont l’histoire de la navigation fluviale dans l’antiquité, son utilité et la technique de fabrication des bateaux de charge. L’histoire de la découverte de l’épave et de la reconstitution du chaland est également présentée.

  • La visite de la maison et de la halle : L’animateur abordera la notion d’architecture à partir des fouilles archéologiques, les techniques de construction, charpente et couverture, mais aussi le choix des matériaux et des décors qui témoignent d’une grande maîtrise.

  • L’alimentation des Gaulois : l’unique pièce de la maison concentre toutes les activités domestiques et familiales. Outre le foyer, les élèves découvriront le lit ainsi que d’autres mobiliers et ustensiles utilisés par les Celtes. Ils pourront tester la meule rotative à grains, ustensile emblématique de la sphère domestique à toutes les époques de notre histoire. Traditionnellement en pierre, la meule à grain est intégrée depuis la fin du Paléolithique aux processus alimentaires. Son usage est resté constant jusqu’à la fin du XIXème siècle. Les élèves participeront à toutes les étapes de fabrication de la farine.

  • La frappe de monnaie : Les Gaulois, à l’image des Grecs et des Romains, frappaient leur monnaie dans les ateliers contrôlés par les cités. Ce contexte historique sera l’occasion pour les élèves d’observer et de participer à la reconstitution d’une véritable « fausse » monnaie gauloise, de la fonte du métal à la frappe proprement dite.

  • Le tissage : Les Gaulois aimaient les étoffes colorées et de qualité, et contrairement aux idées reçues, ils prenaient soin de leur apparence. Les élèves découvriront les étapes de confection des vêtements Gaulois, ainsi que les secrets d’utilisation des métiers à tisser, qu’ils pourront eux-mêmes tester. Les élèves (à partir du CM1) sont ensuite invités à fabriquer de la cordelette à partir de lin. Leur concentration est mise à l’épreuve pour leur démontrer que les Gaulois utilisaient des techniques simples mais ingénieuses.

  • L’armement : si le sujet n’a pas été abordé en classe, il est possible pour les élèves de voir et de toucher de l’armement reproduit à partir d’objets trouvés en fouilles : fac-similés d’épées, casques, cottes de mailles, boucliers … Nous leur expliquerons quelles étaient les différences d’armement en fonction des différentes castes et l’utilisation de chaque objet.

Les plus courageux d’entre eux pourront même essayer un équipement complet !

La visite d’Arebona dure 2h à 3h, en fonction de votre programme et des envies de vos élèves.

Conditions tarifaires :

Le tarif de la visite est de 5.00€ par élève, la gratuité est appliquée pour les accompagnateurs, dans la limite d’un pour 10 élèves. Nous accueillons au maximum 60 élèves par session.

Ateliers manuels à Arebona

Les Ambiani proposent également des ateliers tissage et céramique, et cela, grâce aux techniques utilisées par les Gaulois. Les animateurs abordent en premier lieu les informations techniques (matériaux utilisés, teinture, méthodes de tissage …) puis laissent place à la pratique.

  • La céramique : il s’agit pour les élèves de fabriquer leur propre gobelet en céramique grâce à la méthode dite du colombin. Les gobelets peuvent être ensuite gardés par les élèves, non cuits. Si l’école est proche d’Abbeville, les céramiques peuvent aussi être cuites sur le site après l’atelier et récupérées par les enseignants (attention, risque de casse pendant la cuisson).

  • Le tissage : cet atelier consiste à confectionner un galon, c’est-à-dire une ceinture Gauloise, à l’aide d’un peigne à tisser, en bois ou en carton solide.

  • La frappe de monnaie: en fonction de l’âge des enfants, nous pouvons leur proposer de réfléchir à une image qui aurait pu apparaître sur une monnaie Gauloise et de la dessiner. Ensuite, chacun peut frapper sa monnaie et l’emporter.

Pour chacun de ces ateliers, il faut compter entre 1h30 et 2h de pratique au minimum, afin d’être certains que les objets soient totalement achevés.